> CULTURE
........................................................................................................................................................................................................

> LES MUSÉES
........................................................................................................................................................................................................

> BIBLIOTHÈQUE PAUL MARMOTTAN
........................................................................................................................................................................................................

 
>> HISTORIQUE
 
 
> UNE COLLECTION NAPOLÉONIENNE
 
 
  Historien et collectionneur napoléonien, Paul Marmottan installa à Boulogne, au début du siècle, sa bibliothèque. Léguée à l’académie des Beaux-Arts de l’Institut de France elle constitue, avec l’hôtel parisien devenu musée, la fondation Marmottan.
 
 
> QUI ÉTAIT PAUL MARMOTTAN ?
 
 
  Les Marmottan, père et fils, forment une dynastie de collectionneurs. Jules Marmottan (1829 - 1883), directeur de la Société des houillères de Bruay, s’intéressait aux arts du XVe et du XVIe siècles. Son fils Paul (1856 - 1932) démissionne en 1883 d’un poste de conseiller de préfecture pour se consacrer à ce qui fut la passion de sa vie : le Premier Empire. Au cours de voyages répétés, il visite les lieux des campagnes napoléoniennes, les résidences des napoléonides, acquiert documents et oeuvres d’art, s’attarde dans les fonds d’archives où il trouve matière à ses nombreuses publications : sa bibliographie comporte 297 numéros, dont des biographies de Louis Boilly (1913), d’Elisa Bonaparte (1898) et une étude sur les Arts en Toscane sous Napoléon (1901).
 
 
> UNE BIBLIOTHÈQUE D'ESPRIT EUROPÉEN
 
 
  La principale caractéristique de la bibliothèque napoléonnienne réunie par Paul Marmottan est d’être européenne. Ce qui le passionnait était en effet, plus encore que le geste militaire, les diverses réalisations de l’administration napoléonienne dans la France de 1811, avec ses cent-trente-deux départements et dans les royaumes alliés ou confiés aux frères et parents de l’Empereur. De très rares collections de journaux allemands, hollandais, italiens, espagnols, des recueils de différents bulletins de lois permettent de suivre l’action napoléonienne dans son souci de modernité. Amateur et historien d’art, Paul Marmottan avait un thème préféré : la diffusion et l’illustration du style dit Empire en Europe. Sa bibliothèque est particulièrement riche pour l’histoire des arts, en Italie.
 
 
> UNE BIBLIOTHÈQUE D'ATMOSPHÈRE
 
 
 

ImageLe charme et l’originalité de la bibliothèque tiennent à ce que, dans l’esprit de son donateur, elle était et devait rester à la fois une demeure privée, un lieu de travail où l’on respire l’atmosphère de l’époque impériale et un musée-galerie. Paul Marmottan considérait un peu sa maison de Boulogne comme une villégiature où il retrouvait l’aspect et le charme de cette Italie néo-classique qu’il chérissait. Si le pin d’Italie devant lequel il fait édifier la galerie des estampes appartient à une espèce fréquente dans le voisinage du bois, il représente pour Paul Marmottan le symbole de ce palazzino où il vient travailler et où il a convié les lecteurs. Le salon bleu recouvert d’un tenture provenant du palais de Caserte près de Naples reconstitue le cadre d’une demeure privée.

 
 
> LA FONDATION PAUL MARMOTTAN
 
 
  A sa mort en 1932 Paul Marmottan lègue à l’académie des Beaux-Arts ses collections avec son hôtel de l’avenue Raphaël à Paris, ancienne demeure de Christophe-Edmond Kellermann, duc de Valmy, et sa propriété de Boulogne. Le musée et la bibliothèque constituent une fondation, ouverte en 1934. Depuis 1996, en accord avec l’académie des Beaux-Arts et dans le respect des intentions du donateur, la ville de Boulogne-Billancourt assure la gestion et la mise en valeur de la bibliothèque.
 
 
> LA GALERIE DES ESTAMPES
 
 
  ImageLa bibliothèque conserve dans un mobilier original un fonds de plusieurs milliers d’estampes, pour lesquelles Paul Marmottan fit construire une galerie. Une partie de sa collection de tableaux, en particulier des paysages de l’Ecole française des premières années du XIXe siècle, est placée sur les murs de cette galerie.
 
 
> UN MONUMENT HISTORIQUE NÉO-PREMIER EMPIRE
 
 
  L’ensemble des bâtiments de la bibliothèque a été construit ou recomposé dans les années 1900 - 1930. Paul Marmottan semble avoir été son propre architecte, créant des sortes de fabriques néo-Premier Empire dont l’intérêt et l’inventivité sont aujourd’hui reconnus et ont mérité le label de monument historique. Le bureau de Paul Marmottan a gardé son aménagement et est un des exemples les plus significatifs d’un cabinet de travail d’un historien à la fin du XIXe siècle.
 
 
> LES NOUVEAUX AMÉNAGEMENTS
 
 
  Avec la participation de la ville de Boulogne-Billancourt et du département des Hauts-de-Seine, l’académie des Beaux-Arts a décidé de pourvoir la bibliothèque Marmottan des équipements nécessaires à son développement. Ainsi ont été réalisés une salle d’expositions temporaires au rez-de-chaussée, une nouvelle salle de lecture à l’étage, un auditorium et des réserves dans le sous-sol. Le parti choisi a été celui de la continuité avec les anciens bâtiments dans les volumes extérieurs et leur décor, de la modernité dans les aménagements intérieurs. Les parties anciennes ont été restaurées à l’identique.